INSTABILITE

L’articulation de l’épaule est la plus instable du corps humain, c’est à dire qu’elle peut « se déboiter ». Ces accidents surviennent généralement lors de traumatismes sportifs (chute à ski, rugby). Lors d’une luxation vraie, une tierce personne est nécessaire pour remettre l’articulation en place (en général l’urgentiste). Lorsque le patient arrive tout seul à se remettre en place l’épaule on parle d’épisode de subluxation. Ces luxations ou subluxations peuvent se répéter et on parle alors d’instabilité.

 

Plus rarement, des accidents d’instabilité peuvent être moins nets qu’une luxation ou une subluxation et passer inaperçu. Le symptôme ressenti est celui d’une gêne douloureuse dans certains mouvements. On appelle cela une épaule douloureuse et instable.

 

Lors des épisodes de luxations la tête humérale passe en avant de la glène (surface articulaire de l’omoplate) et crée des lésions osseuses ou ligamentaires (lésions de passage). Les lésions osseuses peuvent toucher la glène (on parle d’éculement) ou la tête (on parle d’encoche). Les lésions ligamentaires concernent principalement le bourrelet (ligament entourant la glène et renforçant la stabilité de l’épaule) et on parle alors de lésions de bankart. La capsule (enveloppe entourant l’articulation) peut également être distendue. Ces lésions favorisent les nouveaux épisodes de luxation et expliquent la fréquence des récidives.

 

TRAITEMENT MEDICAL :

 

Lors du premier accident, le traitement par immobilisation dans une écharpe est généralement mis en route pendant 2 à 3 semaines. Ensuite, une rééducation pour recouvrer une complète amplitude articulaire est entreprise.

 

Il n’y a pas de rééducation qui peut prévenir efficacement les luxations antérieures.

 

En cas d’apparition d’une instabilité seul un traitement chirurgical peut prévenir efficacement les récidives.

 

TRAITEMENT CHIRURGICAL :

 

1 - BUTEE D'EPAULE :

 

L’intervention consiste à mettre en place à la partie antérieure de la glène un greffon osseux prélevé au niveau de la coracoïde (os à partie antérieure de l’omoplate). Cette greffe osseuse antérieure empêche la tête humérale de sortir en avant. Cette opération se fait par une courte incision d’environ 4cm.

HOSPITALISATION :

 

Necessité d'une nuit d'hospitalisation.

 

RESULTATS :

 

Les nouvelles luxations après cette intervention sont très rares de l’ordre de 5%.

 

SUITES OPERATOIRES :

 

Une écharpe type coude au corps est maintenue pendant 4 semaines. La rééducation est entreprise d'emblée. Les sports à risques sont contre indiqués pendant les 3 mois suivants l’intervention.

 

2 - BANKART ARTHROSCOPIQUE :

 

Chez certains patients un traitement arthroscopique (par caméra sans ouverture) peut être proposé. Il consiste à réinsérer le bourrelet sur la glène et retendre la capsule articulaire. Les patients présentant une épaule douloureuse et instable peuvent également être traités par cette méthode.

HOSPITALISATION :

 

Elle se réalise en ambulatoire (aucune nuit d’hospitalisation).

 

RESULTATS :

 

Dans des cas bien seléctionnés, les risques de nouvelle luxation sont équivalent à ceux de la butée d'épaule.

 

SUITES OPERATOIRES :

 

Le patient doit également conserver une écharpe 4 semaines. A l’issue des 4 semaines la rééducation est entreprise pour recouvrer l’ensemble des mobilités articulaires. Les sports à risques sont également contre indiqués 3 mois. 

Création Octobre 2015 / MAJ Septembre 2019 - Docteur François DEPREY et Docteur Bruno FAIVRE - GN